Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 Jan

Infirmier à Fangataufa

Publié par Jean-Paul  - Catégories :  #infirmerie

L'infirmerie du site était située, à l'entrée de la base Frégate. J'ai passé ici de bons moments, avec tout mes amis de l'atoll. Bien malheureusement tout était contaminé. Dommage elle était tellement belle cette petite base avec son infirmerie orange. Il y régnait une ambiance exeptionnelle.
Et n'en déplaise à certain, ce n'est pas parceque nous vivions dans une zone chaude, que nous n'avions pas pour autant l'envie de nous distraire.
Surtout ne pas parler de l'alcool, à un pris défiant toute concurence, des cigarettes gratuites, des javas. Nous avons tous ce genre de photos.
Chutttttttttttttttttttttttttttttttttttt....Il ne faut pas en parler. Et pourtant c'était comme ca aussi sur ce site.
Base frégate, au premier plan l'infirmerie, voyez elle est située en pleine zone contaminée.

Base frégate, au premier plan l'infirmerie, voyez elle est située en pleine zone contaminée.

A Titre de Comparaison, Frégate à Fangataufa..Environs 3752 kilotonnes, de 66 à 70 en aérien dans un mouchoir de poche. Denise à Moruroa 506 kilotonnes..
Pourquoi' il nous ont mis dans ce "merdier" On se le demande encore..Je ne vois aussi la raison d'avoir investi tant de fric dans une base, pratiquement construite sur les points 0.
La base n'a absolument servi à rien, et à été démantelée en 1976..Par contre je dois avouer que c'était peinard, et que la moitié d'entre nous n'avaient rien à faire ici..
*Mon avis personnel..

Alouette II, en épandage de DTT.

Alouette II, en épandage de DTT.

Cette photo, je l'ai prise en 1974 face à l'infirmerie. Cet hélico passait régulièrement sur la base, et nous submergeait de DDT. Au premier plan on distingue les barbelés, anti- mouches.
*commentaire personnel.

L’infirmerie.

L’infirmerie.

Photo prise en 1975, en plein jour.
J'ai toujours, et je suis encore étonné de cette prise de vue. Je n'avais pas de filtre sur mon appareil photo. Peut être une éclipse, ou un phénomène météo..

Bureau de consultation de notre médecin capitaine.

Bureau de consultation de notre médecin capitaine.

Un fameux souvenir, notre toubib en simple marin.
Sacré ambiance.

Consultation.

Consultation.

Bon il fait beau comme toujours sur cet atoll, alors consultations externes.

Garde à vous !!!

Garde à vous !!!

Notre Capitaine médecin Aubertin, et mon ami Bruno, en tenue de travail.
Ce toubib était bien connu sur le site, et apprécié de tous. Un homme d'une sympathie sans limite.
Il m'a accueilli chaleureusement et personnellement à mon premier remplacement sur le site. Il s'en ai suivit un grand repas derrière l'infirmerie. Un barbecue de langoustes et de cigales de mer.
Par contre il donnait des ordres parfois bizarre.
"cette après midi Jean-Paul, on va aller faire de la plongée"
Il m'à emmené barboter au milieu des requin de lagon. La trouille de ma vie.
"Jean-Paul on va faire de la voile"
Aller go, en pleine tempête, bon ont à dessalé direct, cassé le mat du 4.20.
Il avait de sacrées idées.
Oui franchement sympa ce doc.
Et mon pote Bruno à droite, alors lui il était super cool..

Salut Bruno.

Salut Bruno.

Que de travail.

Que de travail.

C'est vrai que nous n'avions pas grand chose à faire de la journée.
Ce n'est pas ce qui n'empêche que nous avons su gérer certains coups durs, comme un accident de Méhari, emporté par une déferlante entre Frégate et Echo. 4 blessés membres du CEA. Nous avons rapidement porté les premiers soins, et EVASAN direct par hélico sur Moruroa.
Une autre foi, et là j'étais seul j'ai réanimé un officier à côté du DP.
Je ne sais pas ce qui c'était passé, il à eu un malaise en se baignant.

Petits bobos

Petits bobos

On à pas idée de placer son doigt dans un trou de murène. Heureusement que c'était une petite.
Par contre la morsure est spectaculaire, ces poissons ont des dents très fines, et effilées, tout le bout du doigt était en lambeaux.
EVASAN aussi, avec le sourire.
Le jeune médecin aspirant en remplacement, était un psychiatre.
Question uniforme et discipline, c'à laisse à désirer. mais notre commandant de base nous laisser faire ce que nous voulions.
C'était en 74/75. maintenant après, j'en sais rien.

A bicyclette.

A bicyclette.

Il arrivait ce genre de chose bizarre sur ce site.
Un vélo qui vient en consultation.

L’insouciance.

L’insouciance.

En fait nous vivions tout de même en milieu dit 'chaud". Alors tout était prétexte à la plaisanterie.
Mais nos amis Polynésiens étaient bien souvent très fatigués, et venaient en consultation régulièrement.
Il faut dire que beaucoup d'entres eux avaient déjà fait pas mal de périodes sur l'atoll.
Et je ne crois pas que ce soit un endroit pour se refaire une santé.

Petite réunion, en attendant que ça se passe.

Petite réunion, en attendant que ça se passe.

En arrière plan vous avez le lagon. C'est à quelques centaines de mètres qu'ont été tirées 4 bombes nucléaire. Une A, et 3 H, entre 66/70.

Nos petits pots.

Nos petits pots.

Il nous arrivait de temps à autre de faire des petites fêtes devant l'infirmerie.
Il n'y avait pas de hiérarchie dominante, nous étions tous dans le même "merdier".

Le départ.

Le départ.

Oui, un jour il faut partir, quitter ses meilleurs potes.
Les départs étaient tous très émouvants.
ADIEU FANGATAUFA, TU ES REDEVENU LE ROYAUME DES OISEAUX, ET C'EST MIEUX COMME ÇA.

Commenter cet article

À propos

J'ai participé aux essais nucléaire Français. J'ai vu et j'ai compris que c'est le pire héritage pour les générations futures.